Bienvenue sur le site du cirque Houcke !


Jean, Lucien, Hippolyte
Jean, Lucien, Hippolyte

Jean Théodore Léonard
Jean Théodore Léonard


Eugène Victor Hippolyte Léonard
 
Des chevaux et des hommes...    
Contacts imprimer accueil

La troisième génération.

Les 3 frères, Jean Théodore Léonard, Lucien Jules Léonard et Eugene Victor Hippolyte Leonard "Dutis" travaillent ensemble comme écuyers jockeys dans leur cirque. Puis au Nouveau cirque de la rue Sant Honoré que dirige leur oncle Hippolyte Eugène Léonard.

En 1903 ils partent pour la Scandinavie. Là, Jean tombe amoureux d'une belle norvégienne, Louise Ihlen, fille d'un avocat de la cour. Ils se marient à Berlin et de leur union nait Eugene Victor Hippolyte Leonard, dit “Dutis” dernier descendant à porter le prénom “Léonard”. Cette ”mésalliance” dure quatre ans et se termine en divorce. Dutis fait ses débuts avec son père au cirque de Bordeaux, mais suite à une chute de cheval il abandonne la piste en 1925. Hippolyte Eugène Léonard avait épousé Martha Jablkovska dont il eut deux enfants, Fanny et Lucien.

En 1910 les 3 frères signent un contrat avec l'Hippodrome de New York. Mais la malchance va s'acharner sur eux. Hippolyte Eugène Léonard meurt de tuberculose peu avant le départ. Son épouse Martha, décède à son tour peu après.

Jean et Lucien, accompagnés d'un écuyer inconnu qui a prit la place d'Hippolyte, partent à New York. Quelques mois plus tard, Lucien meurt d'une péritonite consécutive à une chute. Jean Théodore rentre en Europe, persuadé que l'Amérique lui porte malheur.
En 1914, Jean Théodore épouse Marcelle Rancy, ils ont cinq enfants : Huguette Olive, Maurice André, Gilbert Hippolyte, Sacha Alphonse et Nadia Jeanne Mauricette.

Les enfants d'Hippolyte, Lucien et Fanny, sont aussi pousuivis par la malchance. Lucien, qui commence sa carrière chez Schuman, meurt à 27 ans. Fanny épouse un écuyer issu d'une grande famille du cirque, Erich Blumenfeld. Celui-ci, ainsi que ses frères, disparaitront dans la rafle du Vel d'Hiv en 1942.

Jean Théodore Léonard Houcke poursuit une carrière d'écuyer puis de directeur de cirque, chez Bertram à Londres, puis avec son propre cirque en Scandinavie, chez Carré à Amsterdam et en France, aux cirques d'Amiens, de Bordeaux et enfin au Grand Palais.

A la libération de la capitale, les Allemands incendient le Grand Palais où Jean Théodore Léonard Houcke cache des résistants.
Il perd tout ce qu'il possède, et malgré sa nationalité suédoise, ne recevra jamais de dommages de guerre.

Il meurt près de Paris en 1973 à l'âge de 95 ans.

Previous generation
<-- / -->
Next generation
 
Copyright Notice      
view the whole family listing